Les 10 choses à savoir avant de commencer une collection d’œufs de Fabergé

Les objets de fascination créée par le joaillier nommé Pierre Karl Fabergé sont destinés aux familles impériales avant de 1885 à 1916. Ils symbolisent de l’opulence ou du mystère. Entre ces années, il a fabriqué au moins 50 œufs artistiques. Ces bijoux d’art sont faits en métaux précieux, décorées avec des pierres précieuses ou divers émail. Après leur création, le fameux monsieur leur nommer l’ouf de Fabergé. De nos jours, cela ne cesse d’augmenter, la création est illimitée. Le nom œuf de Fabergé est devenu une marque de luxe et les œufs qu’il a créés sont appelés des chefs-d’oeuvre.

L’histoire de l’œuf de Fabergé

Le nom est venu d’une famille française appelée les Fabergé. Avant leur installation en Russie, ils ont erré depuis des années qui passaient en Europe du Sud. Le fils aîné de la famille prénommé Pierre-Karl Fabergé a étudié en Allemagne afin de rediriger le règne de l’entreprise. Son but a été atteint en 1872. Pour célébrer leurs fiançailles de 20 ans passés : le Tsar Alexandre a offert un œuf de Pâques à son épouse. Maria, qui avait reçu à son enfance un œuf de poule en or, une coquille blanche le couvrait et contenant une surprise : un jaune qui est aussi fait en or. Qui à la fin contient des diamants, pierres précieuses magnifiques. C’est pour cela que le Tsar Alexandre appelé ce cadeau œufs de Fabergé. Une nomination très spéciale pour la couronne de l’impératrice.

Une origine comme cadeau de Pâques, certains ont disparu

À cause de sa mélancolie de son pays, le Tsar a offert un cadeau en forme d’œuf à sa femme. C’est le début des œufs de Fabergé. Qui est le témoin de son chagrin et de son mal du pays. Son impression devant la beauté de cet œuf a changé : c’est devenu une tradition de donner des cadeaux en forme d’œuf soit aux femmes soit aux mères des aristocrates. Mais lorsque il ne régnait plus sur le trône : ces fameux œufs ont disparu petit à petit. Les autres ont pris place dans des collections privées et certaines dans les musées. Un œuf orné de diamant, plein de pierres précieuses. Son fabricant le crée pour pouvoir contenir des objets tels que les broches ou pinces à cheveux.

Un début modeste même si l’un a failli fondre

Pierre-Karl Fabergé n’est pas russe, mais il a suivi le chemin de son père sur le domaine de l’orfèvrerie. C’est quand le Tsar Alexandre était sous le charme de certains de ses arts que sa carrière en tant que bijoutier commence. Quand l’un d’eux a disparu : on le retrouvait aux Etats-Unis. Il n’était pas identifié par la population. Alors les gens l’ont vendu sans connaître sa valeur. Mais l’acheteur a prévu de fondre l’un de ces fameux œufs de Fabergé. Lorsqu’il a vu un article sur l’objet en 2012, il parle surtout de son prix. C’est là que le grand monsieur a exposé l’art en musée privée pour plusieurs occasions afin d’attirer les yeux des intéressés.

Comment reconnaître un vrai bijou camée ancien ?
Comment reconnaître de vrais santons artisanaux ?