Quelles sont les différences entre brocanteur et antiquaire ?

Le métier de brocanteur présente des corrélations et des différences subtiles avec celui de l’antiquaire. Il arrive que les brocanteurs deviennent des antiquaires le temps de réunir les fonds nécessaires et constituer un stock d’objets de valeur.

Brève description

Le brocanteur et antiquaire sont tous deux des passionnés du commerce d’objets d’occasion. Au premier regard, ils doivent savoir estimer la valeur de l’objet et bénéficier d’un meilleur prix. Mais en plus de cela, l’antiquaire s’intéresse à l’histoire de l’art et a des connaissances solides en art et en antiquités. Il est à la recherche permanente des objets d’exception. Il se concentre sur leur authenticité et leur origine. Inversement, le brocanteur est constamment à la recherche de tous types d’objets pouvant intéresser les acheteurs. Il vend l’objet dans son état d’acquisition pour un léger profit. L’antiquaire, par contre, est contraint de préserver le patrimoine en réalisant des travaux de restauration pour la remise en état de l’objet avant de le revendre à un prix plus ou moins élevé selon sa valeur artistique, sa rareté ou son ancienneté.

Activités et manières de travailler

Le brocanteur et antiquaire sont souvent en déplacement pour dénicher des objets. Le brocanteur les vend même dans des marchés aux puces, des salons ou des vide-greniers. Il se peut qu’il vende aussi sur internet. L’antiquaire cherche des objets de valeur dans les salons ou chez les particuliers, il lui arrive également de s’informer dans les musées, les bibliothèques ou les expositions. L’antiquaire possède son propre magasin et parfois même un atelier de restauration.

Autant les activités de l’antiquaire que celles du brocanteur sont centrées sur l’achat, la revente ou même l’échange des objets usagés. Les activités principales du brocanteur se résument à rechercher des objets, les évaluer et négocier un bon prix, et enfin exposer et vendre les objets sans garantie. Quant à celles de l’antiquaire, c’est à peu près la même chose sauf qu’il recherche des objets d’exception, il authentifie et estime la valeur de ces objets, et fait restaurer avant de les revendre. De plus, l’objet vendu doit s’accompagner d’un certificat d’authenticité.

Que dire de leurs compétences ?

Les deux métiers ne requièrent aucun diplôme spécifique, mais les qualités que doivent avoir le brocanteur et antiquaire sont : la curiosité, la patience et la juste évaluation de l’objet. Tous deux doivent disposer également d’un bon relationnel et du sens de la négociation. Pour l’antiquaire, il est nécessaire qu’il ait des fortes connaissances en histoire de l’art acquises par des formations ou de manière autodidacte. Il doit aussi avoir une pratique en anglais pour le marché international. Du côté du brocanteur, une expérience dans le commerce est un atout.

Qu’est ce qu’une pendule lyre ?
Comment vendre une antiquité sur internet ?